Mieux vivre pendant & après le confinement

La sortie après des semaines de confinement peut susciter du stress, des angoisses pour beaucoup d’entre nous. Petits et grands ressentons des sentiments différents à l’issue de cette période très étrange et particulière. La sophrologie apporte des bienfaits pour mieux appréhender cette situation et la vivre le plus sereinement et positivement possible.

L’isolement peut être traumatisant

Des personnes qui se sont retrouvées « enfermées » pendant une période plus ou moins longue peuvent se retrouver confrontées à ce qu’on appelle « Le syndrome de la cabane (aussi appelé « syndrome de l’escargot ») ». Cela correspond à la peur de sortir de son lieu d’enfermement et d’être confronté au monde extérieur, la peur de la foule. Notre cocon de protection est notre foyer.

Ce syndrome n’est pas récent, il a été théorisé au début du XXè siècle après la Ruée vers l’or qui a débuté en 1848 aux Etats-Unis en Californie. A cette époque, des hommes partaient plusieurs mois chercher les précieuses pépites et dormaient dans de petites cabanes de fortune complètement isolées de la civilisation. A leur retour, ils éprouvaient une certaine méfiance à l’égard des gens qui les entouraient, une peur de la vie sociale ainsi qu’une nostalgie de leur vie recluse« . Rassurez-vous ce syndrome est juste un état émotionnel transitoire qui disparaît avec le temps et ne pas hésiter à en parler à son médecin, son thérapeute.

De nombreuses personnes ont connu cette situation lors du déconfinement de la France pendant l’épidémie de Covid-19.

De plus, tout le monde n’a pas vécu cette période de la même manière, certains en maison avec jardin dans un espace relativement grand permettant de vivre cet arrêt sur image de manière beaucoup plus apaisée qu’une famille se retrouvant dans un petit appartement à devoir dire aux enfants de ne pas faire de bruit pour ne pas gêner les voisins. L’espace clos et étroit a pu être source de colères, violences et énervements faciles sans avoir la possibilité de s’isoler pour se retrouver et souffler.
Même si certains enfants semblent ravis de ne pas retourner à l’école, le bilan est loin d’être positif car bon nombre d’entre eux souffrent de maux (troubles du sommeil, stress, angoisses, crises, violences…). La vie sociale d’un enfant est juste indispensable à son développement et à son équilibre. Ce stress post-traumatique se retrouve également chez les adultes (stress, dépression, insomnies…).

La sophrologie, une aide au quotidien

La sophrologie permet de relâcher les tensions, évacuer le stress et les angoisses, aide à l’évasion au quotidien et mieux vivre l’enfermement : cette privation de liberté physique… C’est un temps consacré à soi pour se recentrer en apportant le calme et la paix intérieure grâce à des techniques de relaxation dynamique. En faisant appel à la visualisation et à l’imaginaire, les méthodes utilisées en sophrologie permettent de s’évader dans un autre monde, un autre lieu… Une bulle rien qu’à nous pour lâcher prise et respirer lentement et profondément… Être là, ici et maintenant… Savourer le moment présent.

Accordez-vous une demi-heure, une heure par jour… en fonction du temps disponible pour vous et réaliser des exercices de sophrologie qui vont vous aider à trouver de la stabilité et de l’apaisement. Essayez… les résultats parleront d’eux-mêmes.

Ceux qui utilisent déjà cette technique peuvent apporter leurs témoignages sur la rubrique commentaires ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :